Que feriez-vous si cela vous arrivait ? Que feriez-vous si cela vous arrivait ?

Que feriez-vous si cela vous arrivait ?
Titre: La page blanche
Auteur(s): Boulet, Pénélope Bagieu
Edition: DELCOURT
Date de publication: 2012
Collection: Mirages
Cote de rangement: BD BAG

PB02

Imaginez ! Vous êtes assis(e) sur un banc en pleine ville, le regard perdu. C’est l’automne, les feuilles des arbres se déposent à vos pieds. Vous regardez autour de vous. Vous ne reconnaissez rien. Vous ne savez plus où vous êtes, ce que vous faites là, pire, vous ne savez plus comment vous vous appelez ? Où vous habitez ? Qui sont vos parents, vos amis ? Où est votre travail ? La perte de mémoire totale : la page blanche. C’est ce qui est arrivé à Eloïse, l’héroïne de cette bande dessinée, imaginée par Boulet et Pénélope Bagieu… La suite de cette histoire est la quête d’Eloïse pour retrouver son identité. Et je ne peux vous en dire plus… La seule confidence que je peux vous faire, c’est que la lecture de cette BD est très agréable, que les deux auteurs ne sont pas dans le pathos, et évoquent habilement tout (ou presque) ce qui construit notre identité. Et cette mise en abime, ce recul sur soi est une belle interrogation qui nous touche tous : si nous nous voyons comme les autres nous voient, est-ce que nous nous aimerions toujours autant ?


Pour vous donner l’eau à la bouche, et vous précipiter dans votre bibliothèque préférée, le début est ici sur le blog de Boulet. Suffit de cliquer, hein, si vous débutez sur internet ou si vous ne vous souvenez plus comment on fait ;)

Les autres BD de Boulet (Qui est boulet ?) sont disponibles sur le réseau MEDIATEM et puis celles aussi de Pénélope Bagieu (Qui est Pénélope Bagieu ?). D’ailleurs, les deux auteurs se sont prêtés à une interview :


Interview de Boulet et de Pénélope Bagieu (Cliquez)


(Moi je trouve que Pénélope, elle ressemble à Eloïse, mais bon, ce n’est pas nouveau, Flaubert disait déjà que Madame Bovary c’était lui !). Qu’est-ce que je voulais dire ? M’en souviens plus… ah oui…

…Bonne lecture !

Franck Q.

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.